facebook twitter instagram

Patrimoine du Japon

1. Hauts plateaux du centre aux étoiles filantes

Au pied nord du mont Yatsugatake, enjambant les préfectures de Nagano et Yamanashi, se trouvent les plus grandes carrières d'obsidienne de Honshu. L'obsidienne est une roche ignée classée comme verre volcanique. Elle a été utilisée comme matériau pour la fabrication d'outils en pierre à travers l'archipel japonais depuis l'antiquité. On a trouvé des sites d'où l'obsidienne était extraite dans les hauts plateaux du centre, une région située au cœur du Japon. Ces sites ont été découverts dans des localités dont les noms contiennent le caractère « hoshi » signifiant étoile, comme le col Hoshikuso, Hoshigato ou Hoshigadai. La légende raconte qu'elles ont été baptisées ainsi car les habitants croyaient que les morceaux d'obsidienne scintillants trouvés dans le sol à leurs pieds étaient des fragments d'étoiles tombées sur Terre.

Photographie d'obsidienne ensevelie dans les hautes terres

<Qu'est-ce que l'obsidienne ?>

L'obsidienne est un verre naturel produit par les volcans. On estime qu'il y a plus de 100 carrières d'obsidienne dans l'archipel japonais, s'étendant de Hokkaido au nord à Kyushu au sud. Parmi elles, une grande partie de l'obsidienne provenant des sites de la préfecture de Nagano est de haute qualité. Elle présente des intersections de fractures tranchantes et est facile à travailler et à façonner. Pour cette raison, l'obsidienne de Nagano était le matériau par excellence pour la fabrication des pointes de flèches, des couteaux et autres outils en pierre, et était largement utilisée par les gens de l'époque.

l'obsidienne

2. Des mines d'obsidienne à l'ensemble du pays

Aujourd'hui encore, les visiteurs des carrières d'obsidienne peuvent voir les traces de l'obsidienne extraite par le peuple de Jomon il y a des milliers d'années. En observant les sites de carrières, on peut sentir les efforts et la passion que les gens de Jomon ont mis dans la recherche de matériaux en pierre encore meilleurs pour leurs outils.
L'obsidienne produite grâce à ces mines était transportée entre les villages au pied de la montagne. La route utilisée pour le transport de l'obsidienne entre les villages est connue sous le nom de « Route de l’obsidienne ».
À l'époque, il y avait plusieurs grands villages disséminés au pied du mont Yatsugatake où de grandes quantités d'obsidienne étaient collectées. Le peuple de Jomon venait de très loin dans ces villages à la recherche d'obsidienne de Nagano de bonne qualité. Ces villages sont devenus des lieux où le peuple de Jomon pouvait se rencontrer et se mêler, créant ainsi un réseau d'échanges culturels Est-Ouest.

Photographie de la forêt d'obsidienne

Une forêt d'obsidienne

<Qu'est-ce que la période Jomon ?>

La période Jomon est un âge de la préhistoire japonaise qui se serait étendu sur une période d'il y a environ 16 000 à 3 000 ans. La période Jomon a été précédée par le Paléolithique, une période de températures plus froides connue comme le dernier âge glaciaire. Ce changement climatique a entraîné une transformation de l'environnement naturel, de sorte que la période Jomon a été caractérisée par un climat plus tempéré.

Musée d'obsidienne d'archéologie

Musée d’archéologie de l’obsidienne

3. Le peuple de Jomon et nous

On trouve de nombreux sites de Jomon dans les hauts plateaux du centre, qui était une région prospère jouissant d'une profusion d'obsidienne et de nourriture des montagnes.
Ces sites sont bordés par des rangées d'anciennes habitations en fosse où les villageois adressaient régulièrement des prières avec des dogu (figurines en argile). Les motifs animaliers et les visages humains représentés sur ces dogu ainsi que les autres types de poteries transmettent la vision mythique du monde du peuple de Jomon et nous permettent de pénétrer son âme.
Les hauts plateaux du centre sont restés intacts aujourd'hui, et les gens y vivent en harmonie avec la nature généreuse qui y règne. En suivant la route le long de laquelle le peuple de Jomon transportait l'obsidienne et en visitant les sites des villages de Jomon dans les contreforts, on peut presque sentir le souffle du peuple Jomon qui vivait au sein de ce paysage magnifique.

Photographie des restes de Togariishi

Site de Togariishi

<Route de l’obsidienne>

Sur une période de plusieurs dizaines de milliers d'années, du Paléolithique à la période Yayoi, alors que les moyens de transport que nous connaissons aujourd'hui n'existaient pas, l'obsidienne de Nagano, produite uniquement dans la préfecture de Nagano, était distribuée en grande quantité sur une vaste zone. Cela témoigne de la popularité de l'obsidienne en tant que plus ancienne « marque » du Japon.

Photographie du col de Wada

Col Wada

<Un point de relais pour les gens et la culture>

Les marais servaient de points d'eau essentiels pour les animaux. Pour cette raison, ils étaient considérés par le peuple de Jomon comme des terrains de chasse idéaux. Les marais où les gens se rassemblaient sont donc devenus un centre d'échanges culturels.

Photographie de la zone humide de Kurumayama

Zones humides de Kurumayama

4. Art jomon

Une variété de poteries artistiques et originales et de figurines en argile dogu créées pendant la période Jomon. Les motifs et dessins originaux qui décorent les poteries et d'autres articles découverts sur les sites Jomon dans les hautes terres centrales semblent
être imprégnés des sentiments d'amour et de vénération du peuple Jomon pour un monde mythique.

Trésor national

Figurine en argile dogu (la Vénus Jomon), trésor national

TOP